mercredi 24 février 2016

Les Petites Reines de Clémentine Beauvais



Auteure: Clémentine BEAUVAIS

Edition: Sarbacane

Collection: Exprim'

Pages: 304

Prix: 15.50

Résumé: A cause de leur physique ingrat, Mireille, Astrid et Hakima ont gagné le "concours de boudins' de leur collège de Bourg-en-Bresse. Les trois découvrent alors que leurs destins s'entrecroisent en une date et un lieu précis: Paris, l'Elysée, le 14 juillet. L'été des "trois boudins" est donc tout tracé: destination Paris. Et tant qu'à y monter, autant le faire à vélo comme vendeuses ambulantes de boudins, tiens! Ce qu'elles n'avaient pas prévu, c'est que leur périple attire l'attention des médias... jusqu'à ce qu'elles deviennent célèbres! Entre galères, disputes, rigolades et remises en
question, les trois filles dévalent les routes de France, dévorent ses
fromages, s'invitent dans ses châteaux et ses bals au fil de leur odyssée.
En vie, vraiment.

Avis:  Ce roman est une découverte: tout d'abord, je ne connaissais pas les éditions Sarbacane(enfin seulement de nom) et enfin je n'avais jamais lu la plume de Clémentine Beauvais.
Je ne savais pas si j'allais aimer ce roman, l’intrigue m'ayant peu convaincu, mais j'ai décidé de pousser ma curiosité un peu plus loin et heureusement car ce fut un véritable coup de cœur!

L'intrigue est très originale, la quatrième fait presque sourire mais laisse tout de même un gout amer dans la bouche. Et c'est là qu'est la beauté du roman, il fait réfléchir sur les problèmes de notre société qui juge que sur le physique. N'est-ce pas stupide d'élire des 'boudins' sur Facebook?
Comment oublier la bêtise humaine? Et le fait que l'on pas la silhouette d'une poupée Barbie? Voilà à quoi ce roman fait réfléchir!
J'ai beaucoup aimé le thème du road-trip, 3 jeunes filles et un homme handicapé qui traverse le pays en vélo afin de se rendre aux Champs-Elysées n'est-ce pas rare? Ce voyage est bourré d'humour, de bonne humeur et surtout d'un message à diffuser! L'auteur y dénonce avec clarté, l'influence néfaste des médias. Bien sûr cette histoire parle de bien d'autres choses: l'amitié, l'amour, la famille, la religion. A travers ce livre, l'auteure nous offre une véritable palette d'émotions: colère, tristesse, joie...

Les personnages sont géniaux. Les trois héroïnes sont très attachantes. Et j'ai tout simplement adoré la narratrice, Mireille avec son humeur débordante et ses phrases cassantes. Il y a ensuite Astrid, qui m'a bien rire avec ses mots déformés mais elle m'a paru moins attachante que les deux autres. Et enfin, Hakima, la plus jeune et la plus discrète que j'ai beaucoup aimé. Tout au long du voyage, on la voit évoluer en maturité. Mais il ne faut pas oublier Kader, le frère aîné d'Hakima, brisé par la guerre. Ce périple lui permettra de se reconstruire!

Le style de l'auteure est fantastique. Dès le début, je suis rentrée dans l'histoire sans m' ennuyer et arrivée au milieu, je ne pouvais plus lâcher le roman! La plume est très accessible pour les plus jeunes alors si le voyez un jour, lisez-le!

En bref, j'ai tout simplement adoré ce roman! Clémentine Beauvais met des mots sur des sujets tabous et nous permet d'ouvrir les yeux sur notre société "ultra-connectée"!

Le coin des citations:

- Tu sais changer une roue, toi ? 
- Astrid, Astrid, ne sois pas une telle noircisseuse de vie en rose. Toujours des questions qui impliquent qu’on ne sait pas faire ceci ou cela ! Je sais très bien changer une roue ! Il faut remplir une bassine d’eau, ensuite on met la roue dedans, et quand ça fait des bulles, hop c’est prêt. 
- Tu confonds avec la recette des pâtes.



 Je ne comprends pas pourquoi vous vous entêtez à revendiquer ce nom de Boudins ! s'offusque Maman. C'est un mot horrible.
- On le rendra beau, tu vas voir. Ou au pire, on le rendra puissant.
(Rubrique trucs et astuces de la vie, par Tata Mireille :
prends les insultes qu'on te jette et fabrique-toi des chapeaux avec.)    


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire